En 1981 le poète Moussa Chouaib avait déjà tout deviné…. quelques semaines après avoir écrit ce poème il fut assassiné au Liban. قصيدة اسرج خيولك للشاعر الشهيد موسى شعيب